free templates joomla

Voirie : Activités 2019

Au cours de l’année 2019, les différentes opérations de voirie réalisées sont à regrouper principalement dans 3 domaines.
Tout d’abord une extension significative des parcours piétons protégés, ensuite l’aménagement du second tronçon de la route du Bibost, enfin la remise en état des voies et chemins dégradés par les eaux en particulier.

Déplacement des piétons
La commune a engagé des travaux de requalification de la route de la Combe Reynard qui consistaient à créer un cheminement piéton sécurisé sur un abord de la chaussée. Elle a également réaménagé le second tronçon de la route du Bibost qui comprenait un parcours piéton. La distance des parcours protégés a ainsi été portée à 1,5 km environ.

panneau-signalant-des-pietons---vitesse-des-vehicule-20-a-lheure

Aménagement du second tronçon de la route du Bibost
Ce chantier complexe a duré plusieurs semaines, les résidents ont pu mesurer les contraintes auxquelles devaient faire face le maître d’œuvre et l’entreprise chargée des travaux. Ces contraintes étaient les suivantes : le nombre de sorties des propriétés, les différences de niveaux à compenser, le rétrécissement de la voie entre deux bâtiments, l’existence ou le raccordement aux réseaux secs et humides.
Cette voie très fréquentée par les automobilistes souvent pressés couplée avec le déplacement des piétons ont nécessité la mise en place d’un alternat. Ce dispositif a la réputation de réduire la vitesse sans créer d’autres nuisances.

bordure-coulee-materialisant-la-limite-de-zone-accessible-aux-vehicules

Entretien des voies et chemins communaux
Le vieillissement des voies, le ruissellement des eaux et le gel détériorent progressivement les chaussées. Le chemin de la Fromentière dont les abords étaient effondrés a nécessité des travaux importants dont une extension du collecteur eaux pluviales. Cette opération globale a été réalisée par une entreprise spécialisée. Toutes les autres voies communales ont été passées en revue afin d’effectuer des travaux de reprises pour celles qui le nécessitaient.
Par ailleurs, la commune, via le Syndicat départemental d’énergie du Rhône (SYDER) poursuit l’extinction de l’éclairage de nuit de 23h à 5h30 du matin. L’intérêt de cette mesure est de ne pas gaspiller l’énergie durant les heures creuses.
Les membres de la commission

Gilbert GEORGES, Marie Thérèse DENOYEL, Karinne JARRY, Cédric PINCANON,
Christian MONTCHARMONT, Henri LAURENT

 

 

 

 

Informations supplémentaires