free templates joomla

Assainissement : le Service Public de l’eau à Sourcieux

007Les communes ont la responsabilité de la distribution d'eau potable, mais avant qu’elle n’arrive dans nos maisons, il a fallu bien de l’énergie et de l’audace de la part de nos anciens.

À Sourcieux, comment ça marche ?
Alors que pendant longtemps les puits et les sources ont alimenté les fermes et les hameaux, c’est en 1943 que les communes de Sain-Bel, Sourcieux-les-Mines et Saint-Pierre-la-Palud, s’entendent pour créer un syndicat intercommunal d’adduction d’eau potable, aujourd’hui le SIEB (Syndicat intercommunal des eaux de la Brévenne.
Le projet est ambitieux et onéreux, 56 millions de l’époque, en cette période de fin de guerre. Les travaux se déroulent sur une période de plus de dix ans.
Le projet consiste à forer et construire 4 puits au « pré-Palud » à Savigny, complété par les 7 sources de la croix du ban et de la Luère.
L’eau est de bonne qualité, elle est puisée dans la nappe phréatique de la Brévenne, puis traitée à la Station du Martinet sur la commune de Savigny. Elle est ensuite acheminée via des canalisations, remontée pour la desserte de Saint-Pierre, dirigée par gravité vers le surpresseur pour Sourcieux… Plusieurs réservoirs jalonnent son parcours.
Mais nos élus, font rapidement le constat que la production est insuffisante
à certaines périodes, occasionnant
de fréquentes coupures, notamment l’été.
Les différentes communes et syndicats du secteur se groupent alors pour créer le syndicat Saône-Turdine et le financent pour réaliser des forages notamment à proximité de la Saône et bien sûr traiter l’eau avant de l’acheminer jusqu’aux installations existantes.
Beaucoup plus récemment les sources de la Croix du Ban et de la Luère ont été abandonnées. Leur exploitation devenait contestée et onéreuse du fait des risques de turbidité (matières en suspension) ce qui aurait demandé des analyses quasi quotidienne des différents puits.
Actuellement, Saône-Turdine fournit environ 60 % de l’eau distribuée (210 898 m3 en 2016), le reste provient toujours de nos puits du Martinet à Savigny (127 179 m3 en 2016) et cela, sous l’œil vigilant et contraignant de l’ARS (Agence Régionale de la Santé).
Les premières années, le syndicat fonctionnait en régie et maitrisait l’ensemble du processus (production, distribution, contrôle, réparations, … ) mais, l’accroissement et la complexité de l’activité ont conduit nos communes à confier l’exploitation à une société de fermage. Le syndicat décide des investissements : remplacement des conduites vétustes ou défectueuses, sécurité et amélioration des installations de pompage et de stockage… et est ordonnateur et contrôleur de son délégataire.
Cette année, le syndicat a renouvelé le contrat de concession. C’est Suez qui a (à nouveau) été retenu l’appel d’offre et qui nous adresse nos jolies factures.
Depuis peu, la commune de Savigny a adhéré au S.I.E.B. ; le champ captant est sur son territoire et le S.I.E.B. dessert les administrés de proximité.
Mais notre syndicat va connaître prochainement un funeste, mais certainement profitable destin. Le 1er janvier 2020, le SIEB comme 5 autres Syndicats et 3 Communes fusionneront dans une structure unique : le Syndicat mixte d'eau potable Saône Turdine. Le Comité Syndical composé des représentants de chaque entité a opté pour la fusion en un seul Syndicat, le SMEP deviendra Producteur, transporteur et distributeur.
Cette possibilité était proposée par la loi NOTRE puisque toutes les entités clientes du SMEP étaient réparties sur 3 Communautés de Communes.

journalProgres1953

Le Progrès du 15/09/1953

 

LE SIEB EN CHIFFRES
- 90 m3, c’est la consommation moyenne par foyer (en baisse)
- 3200 clients soit 7014 habitants desservis
- 85 km de réseau (« énorme » ramené au nombre de personnes desservies)
- 2,95 €/m3 en moyenne pour une facture de 120 m3


Les communes adoptent un schéma de distribution d’eau potable en vue de délimiter les zones desservies pour lesquelles une obligation de desserte s’applique (avec quelques exceptions). En dehors de cette zone, la commune n’est pas tenue d’assurer la desserte en eau.


Le raccordement au réseau public de distribution d’eau potable n’est pas une obligation. Une habitation peut donc disposer d’une alimentation propre (régime de déclaration auprès du maire de la commune).


 

Délégués au S.I.E.B. pour Sourcieux-les-Mines

Gilbert Georges : Président du SIEB
Renée Varenne : déléguée
Ariane CODET : déléguée suppléante
Robert Allognet : délégué suppléant    

 

 

 

Informations supplémentaires